Choisir

Vocabulaire

Les logements se définissent selon le nombre de chambres et de salles de bains et non pas selon le nombre total de pièces comme la cuisine, la salle de séjour ou le salon.
Exemple : on parlera de two-bedrooms, two-bathrooms pour décrire un logement.

– Le den ou family roompar opposition au formal living, souvent plus petit et où l’on reçoit ses invités : il s’agit de la pièce où la famille américaine se réunit. C’est là que vous trouverez la cheminée, le bar et les prises pour la télévision. Dans certaines maisons récentes, la gameroom peut jouer le rôle de den.

– Le backyard : un jardin clos et privatif situé derrière la maison ou l’appartement. S’il est petit, il sera appelé patio.


Différents types d’habitation

Toute construction aux USA est à ossature de bois, donc très légère. Même si l’extérieur vous paraît de pierre ou de brique, il ne s’agit en fait que d’un parement et seuls les tours d’appartements ont des structures en béton.
En revanche, l’espace intérieur et le confort des logements américains sont souvent supérieurs à leurs équivalents français, et disposer de 200 m2 n’a rien d’un luxe ici. Tous les logements sont climatisés et équipés d’un système de chauffage à air pulsé (alimenté par une chaudière à gaz) mais leur isolation thermique est souvent insuffisante.
Les cuisines sont équipées d’un four, de plaques de cuisson électriques et d’un lave-vaisselle, et tous ces équipements font partie intégrale de la maison au même titre que les rideaux/stores et les luminaires. Le réfrigérateur, la machine à laver et le sèche-linge sont parfois également fournis, mais c’est plus rare.
Avant de vous engager, pensez à vérifier l’état de l’électroménager.

La maison particulière
Single family house

Près de 50% de la population vit dans une maison particulière. Le style architectural a évolué dans le temps, passant du style ranch au style Georgetown, puis par le style Plantation du Sud à colonnes blanches au stucco italien des années 1990, et parement de pierre calcaire actuellement.
Les plus anciennes dépassent rarement un étage et leur surface habitable est souvent plus importante que celle du jardin. Elles possèdent généralement un garage double, parfois surmonté d’un petit appartement indépendant. Si elles possèdent une piscine privée, celle-ci se trouve à l’arrière, dans le backyard privatif. Si la maison n’a pas de piscine privée, le quartier a très souvent une piscine pour ses résidents ainsi que des terrains de tennis.
La maison est la solution idéale pour les familles de deux enfants et plus.

La maison de ville
Townhouse

Il s’agit d’une maison particulière accolée à ses voisines, tout en possédant un patio ou un très petit jardin privatif. Ces maisons peuvent être regroupées dans des ensembles gardés et clos, ce qui est un gage de sécurité, et sont souvent pourvues d’une piscine et de tennis collectifs. Ceci est vrai surtout pour les townhouses plus anciennes. Les récentes, malheureusement, ne regroupent que de très petits ensembles et n’ont en général pas de piscine. Dans ce cas il faut trouver un club de sport à proximité. Le terrain est partagé et entretenu par des jardiniers payés par le quartier.
Une townhouse est souvent limitée à 3 chambres et compte tenu du fait que les cloisons sont en bois, la proximité avec les voisins peut être pénible.

L’appartement dans un complexe
Apartment

Il se trouve dans des immeubles d’un ou deux étages délimitant des cours intérieures où se situe la piscine. Dans le hall d’entrée, un représentant de la société de gestion est présent en permanence et peut donc vous faire visiter sans problèmes les différents types d’appartements disponibles, certains avec jardin et en duplex. Vous aurez un code d’entrée, un gardien, et dans la résidence, des salles de réunion, des salons et des salles de gymnastique. Des courts de tennis seront parfois à votre disposition.
La société qui les gère intervient facilement pour les réparations courantes et l’entretien.
On peut souvent louer un appartement entièrement meublé, avec linge fourni et service de nettoyage. Cela peut représenter une solution bien plus agréable que l’hôtel pour un court séjour. Mais attention, c’est en général très cher. Et, pour les familles nombreuses, impossible de trouver plus de 3 chambres à coucher.
Renseignez-vous tout de même sur la date de construction des immeubles qui se dégradent nettement au bout de 8/10 ans, et sur le type de locataires qui y résident (familles ou célibataires). Préférez bien sûr les immeubles les plus récents.

L’appartement privé
Condominium

Ce sont des complexes d’appartements qui appartiennent à des propriétaires individuels.
Situés dans des immeubles ou dans des tours, ils sont considérés comme « mieux habités » et les locataires y restent en général plus longtemps que dans les complexes d’appartements.
On peut les louer par l’intermédiaire des agences immobilières. Si on a ensuite des rapports plus directs de locataire à propriétaire, on peut aussi rencontrer des interlocuteurs pas toujours enclins à réaliser les travaux de maintenance.

L’appartement dans une tour
Mid-rise ou Hi-rise

Dans quelques tours de Houston, les appartements sont conçus comme de petites unités familiales : il s’agit de logements de luxe où sont proposés de très nombreux services, comme un concierge, un valet parking, une salle de conférence et une grande salle avec cuisine si vous devez recevoir un jour de nombreux invités pour une party, parfois un business center, un centre de fitness, une aide-ménagère, des services traiteur. Principalement destinés à de très riches Texans plutôt âgés à la recherche d’une sécurité maximale (ces résidences sont en effet gardées 24h sur 24).
Notez cependant que les tours construites récemment ont une population généralement beaucoup plus jeune que les tours plus anciennes. On peut aussi y trouver des activités comme des cours de yoga ou des « caves » ou entreposer son vin…

Appartements meublés de transit
Temporary living

Pendant le temps de vos recherches, il vous sera possible de séjourner dans un appartement meublé, dit furnished apartment. Les loyers varient en fonction de l’emplacement, du confort (suite hôtelière ou logement dans un complexe) et des services proposés. Ces logements se louent à la semaine ou au mois et sont entièrement équipés. Il est prudent de réserver et de voir si l’Agence qui les gère n’a pas signé d’accord avec certaines sociétés, qui bénéficient de corporate rates.

Critères de sélection

Avant de faire un choix, il faut prendre en compte un certain nombre d’éléments :

– Les distances que vous aurez à parcourir entre votre logement, votre lieu de travail et l’école de vos enfants (Houston s’étale sur 70 kms d’Ouest en Est), en tenant compte des gros embouteillages des heures de pointe.

– La qualité des écoles du quartier si vous désirez mettre vos enfants à l’école américaine, car le niveau varie considérablement d’un quartier à l’autre : sachez par exemple que les écoles des districts de Spring Branch, Cypress, Katy sont particulièrement cotées. Pour connaitre le niveau des écoles de quartiers, nous vous recommandons d’aller sur le site de la Texas Education Agency, un site très informatif sur tous les établissements scolaires texans (Kindergarten au 12 grade).

– La proximité des points de ramassage du bus scolaire si vos enfants fréquentent l’Ecole Awty.

– La présence d’autres familles françaises qui permet d’organiser des carpool (co-voiturages) matin et soir.

– Le niveau de sécurité du quartier choisi.

– La présence d’arbres dont l’ombre portée sur le logement peut considérablement réduire la facture d’électricité en été. En revanche, une maison trop sombre vous obligera à allumer la lumière en pleine journée.

L’orientation du logement : de mai à octobre le soleil peut s’avérer un ennemi redoutable et les habitations ne disposent en général ni de volets ni de stores extérieurs. Méfiez-vous des rayons directs du soleil sur les vitres, en particulier celles exposées à l’Ouest.

– La présence de moustiquaires extérieures, afin de pouvoir aérer de temps en temps.

– Un plancher ou un carrelage de préférence à une moquette, du fait de l’humidité du climat.

– En l’absence de piscine individuelle, vérifier l’existence d’une piscine de quartier et de tennis gratuits pour les résidents, ainsi que la durée de leur ouverture. Dans la majorité des cas, les piscines de quartiers ne sont ouvertes que d’avril à septembre et parfois, en dehors des périodes de vacances, seulement pendant le week-end.